Je tiens mon bébé dans les bras… Mes sentiments sont encore mitigés. Fatigue, désorientation, … A ce moment, je tourne ma tête et mon regard croise celui de mon bébé. Mon corps est alors envahi d’une sensation de bien-être. Ce premier regard entre lui et moi n’est qu’amour et le restera à jamais.    

Qu’est-ce que l’ocytocine ?

L’ocytocine est une hormone naturelle secrétée par l’hypophyse, une glande située au coeur du cerveau. Egalement appelée hormone de l’amour, elle a pour rôle principal de stimuler les contractions de l’utérus et de favoriser l’allaitement. Le mot ocytocine est un dérivé des mots grecs ôkus et tokos, ce qui signifie littéralement « accouchement rapide ». 

L’ocytocine joue également un rôle dans les rapprochements humains ou, plus globalement, lors de toutes relations affectueuses. En d’autres termes, elle est l’hormone que nous produisons lorsque nous apprécions un bon repas ou une chouette soirée entre amis, lorsque nous faisons l’amour ou encore lorsque une maman allaite son bébé.  

 

Quand et comment intervient-elle ?

L’ocytocine est une hormone timide. Pour la produire, il faut rassembler toutes les conditions optimales pour créer un environnement serein et sécuritaire. En d’autres termes, la maman doit se sentir aimée, rassurée, soutenue, en sécurité. Si la maman se sent en danger ou s’inquiète constamment sur la santé de son bébé ou sur son arrivée, elle va alors produire une autre hormone : l’adrénaline. Or, l’adrénaline bloque les effets positifs de l’ocytocine.

Pendant le troisième trimestre de la grossesse 

Le corps de la maman va se préparer à l’accouchement. Son utérus va alors s’équiper de récepteurs qui vont se remplir de cette ocytocine en vue de l’accouchement. Si elle est stressée, ces récepteurs vont alors se remplir d’adrénaline, ce qui va ralentir le processus naturel de l’accouchement. Donc, si maman a décidé de repeindre une pièce de la maison, si elle a envie de faire du shopping ou d’inviter ses amies, aidez-la, soutenez-la, répondez à ses souhaits. Plus elle se sentira écoutée, aimée, rassurée, plus elle produira de l’ocytocine et favorisera ainsi un accouchement serein.

Pendant l’accouchement

Le jour J, l’ocytocine va provoquer les contractions de l’utérus pendant le travail. Plus la maman se sentira en confiance, plus le taux d’ocytocine sera grand et plus la maman aura des chances de vivre un accouchement serein. L’ocytocine aura alors un effet d’apaisement et de soulagement de la douleur. Lorsque les contractions se feront plus intenses et plus rapprochées, l’ocytocine s’accompagnera d’endorphines qui vont agir sur la douleur. L’ocytocine interviendra également pour expulser le placenta et aidera l’utérus à reprendre sa forme, réduisant ainsi les risques d’hémorragie.

Après l’accouchement

La maman va produire une dose massive d’ocytocine. Elle va “tomber amoureuse” de son bébé et s’attacher à lui. A ce moment, l’ocytocine s’accompagnera de la prolactine, l’hormone de l’allaitement. Une fois que le bébé est né, il est essentiel qu’il soit placé en peau-à-peau sur la maman, ensemble bien au chaud et dans un environnement calme. Cela favorisera la production d’ocytocine et donc de prolactine. L’allaitement pourra alors commencer sereinement. L’ocytocine agira également pour l’éjection du lait lors de la tétée et favorisera le repos de la maman pendant et après la tétée.

 

Comment la produire naturellement ?

L’ocytocine ne se trouve pas dans les aliments. Certaines conditions sont donc nécessaires à la production naturelle de cette hormone. Comme déjà dit plus haut, la maman doit se sentir en confiance et en sécurité pour que l’ocytocine soit secrétée. Voici quelques pistes à explorer :

Pendant le troisième trimestre de grossesse

– prendre soin de soi (massage, soin visage, prendre un bain, etc.) 😉 ;
– recevoir des compliments ;
– s’éloigner des gens toxiques ou des endroits bruyants ;
– célébrer la future maman que vous devenez avec un blessingway* ;
– se reposer.

Pendant l’accouchement

– se sentir en confiance et en sécurité ;
– être dans un environnement calme, silencieux ;
– être dans une pièce sombre ou tamisée ;
– être dans une pièce chauffée ;
– mettre son cerveau sur OFF ;
– se sentir aimée (laissez-vous vous faire câliner par votre partenaire 🙂 ).

Pendant l’allaitement

– faire du peau-à-peau avec bébé 💕 ;
– continuer à prendre soin de soi ;
– demander à votre famille ou à vos amis de prendre soin de vous ;
– déléguer certaines tâches ménagères.

 

L’ocytocine chez le papa ?

L’ocytocine, ce n’est pas que l’affaire des mamans. L’arrivée d’un bébé provoque également des changements hormonaux chez le papa. A la naissance de bébé, le papa va connaître une baisse de testostérone et une augmentation d’ocytocine. L’ocytocine vient activer certaines zones du cerveau liées au parentage. On verra alors le papa s’occuper davantage du nouveau-né et s’impliquer dans les tâches ménagères. Plus le papa passe du temps avec son enfant et s’implique au quotidien, plus il produit de l’ocytocine.

 

* Le blessingway est une célébration de la future maman pour l’honorer et l’accompagner sur le chemin de sa maternité. Plus d’infos en cliquant ici