Mon bébé est né, nous l’avons aimé dès le premier regard. Nous avons repris la route de la maison où non seulement nous devions nous familiariser avec notre nouveau statut de parents mais aussi continuer à faire les petites choses du quotidien… Comment vais-je m’en sortir une fois qu’il aura repris le travail ? 

Il faut tout un village pour élever un enfant …

En février dernier, j’ai participé à la formation “Le post-partum, un quatrième trimestre de gestation” organisée par l’AFA et animée par la brillantissime Ingrid Bayot. Ce dicton a souvent été cité. Il reflète une réalité encore actuelle de certaines tribus mais cette pratique a été oubliée dans notre société, encore plus dans cette période Covid. En effet, il n’est pas rare de voir la jeune maman et son bébé être entourés de toute la tribu dans les jours, semaines qui suivent l’accouchement. Chacun apporte son aide afin que la maman puisse s’occuper à plein temps de son bébé et uniquement de son bébé !

J’ai envie de vous donner quelques pistes pour préparer au mieux votre période postnatale. L’accouchement n’est que le premier des événements qui vont vous désorienter à la venue de bébé. Les débuts avec bébé peuvent avoir l’effet d’un tsunami. Vous vivez alors une réalité à des années-lumières de l’idée que vous aviez de ces premiers moments. Découvrez ci-dessous quelques pistes pour préparer au mieux cette période postnatale, construire votre propre tribu.       

 

Anticiper 

Le mot premier, c’est anticiper ! Et oui, ce n’est pas une fois à la maison avec bébé qu’on doit commencer à réfléchir à l’organisation de la maison. La période postnatale se prépare pendant la grossesse. En tant que doula, je propose souvent aux futurs parents de rédiger leur plan postnatal directement après leur projet de naissance. 

Le plan postnatal peut se décliner de différentes façons. Vous en êtes finalement les auteurs et les acteurs. Il doit vous correspondre et répondre à vos propres besoins. Généralement, on y retrouvera :

  • l’organisation des visites (même par visioconférence, en ces temps de Covid) : ce n’est pas parce que vous êtes à la maison qu’on a le droit de vous déranger à tout-va 😉
  • la préparation des repas : en d’autres termes, avoir à disposition des repas tout prêts (via un traiteur, congelés à l’avance ou préparés par des proches) ;
  • les moments de qualité à prévoir pour la famille, avec son/sa partenaire, avec les ainé.e.s mais aussi pour soi ;
  • les personnes ressources qui pourront intervenir si le besoin se fait ressentir (proches, professionnels de la santé, doula / accompagnante périnatale, …) ;
  • la délégation des tâches ménagères (certaines mutuelles offrent une intervention pour des titres-services, pourquoi ne pas en profiter).

Vous l’aurez compris, préparer son postnatal demande un minimum d’effort et, pour y parvenir, il ne faut pas rester seul.e.s : bien s’entourer est donc essentiel. 

 

Bien s’entourer

Afin que maman puisse répondre aux besoins de son bébé, il faut donc qu’elle soit entourée de personnes bienveillantes et aidantes. C’est ici qu’il convient de créer sa tribu, avec des personnes qui ne jugeront pas la maman et son bébé et qui seront pleinement là pour aider la maman. Evitez de faire appel à un proche ou un professionnel qui n’est pas en accord avec vos choix et vos valeurs. La période postnatale offre déjà son lot d’épreuves. Il ne faudrait pas en rajouter.

A qui faire appel ?

  • son/sa partenaire : il/elle est la première personne avec qui vous devez être sur la même longueur d’onde ;
  • des proches (famille ou amis) : chacun peut certainement vous aider pour l’une ou l’autre tâche ;
  • renseignez-vous sur les professionnels de la santé ou les groupes de soutien (à l’allaitement, par exemple) de votre région;
  • participez à des cercles de mamans ou des groupes de parole ;
  • une doula : elle peut venir vous décharger de certaines tâches, vous rassurer sur un sujet qui vous tracasse ou tout simplement vous préparer un souper.

Il existe des tas de manières de créer sa tribu pour vivre sereinement son postnatal. L’essentiel est de le préparer à l’avance avec les bonnes personnes.

Ingrid Bayot propose d’ailleurs sur son site un carnet de chèques-cadeaux (oui, oui, vous lisez bien …). On pense généralement que les parents aimeraient recevoir un super ensemble de vêtements ou un magnifique berceau pour leur bébé . Et si, au lieu de ces cadeaux traditionnels de naissance, les parents offraient un chèque-cadeau de ce dont ils ont vraiment besoin ? Un repas ? Le rangement de la cuisine ? Des lessives ? Découvrez ici ces quelques chèques-cadeaux. En les offrant, les parents peuvent ainsi faire intervenir qui ils souhaitent pour ce qu’ils souhaitent, ce qui les aidera considérablement dans cette période postnatale.

 

Prendre soin de maman

Les repas sont prêts, le ménage est délégué, il ne reste plus qu’à prendre soin de soi 🙂 Le corps de maman a subi 9 mois de transformation durant la grossesse. Elle vient d’accomplir un acte digne d’une marathonienne. Son corps, peut-être encore meurtri, entame maintenant sa dégestation*. En d’autres termes, les changements qui se sont opérés pendant la grossesse régressent pour revenir à un état “non enceinte”. La maman va devoir alors apprivoiser ce corps qui a subi de grands changements et qui continue à en vivre. Pendant ce temps, la maman doit également apprivoiser le maternage intensif (allaitement, peau-à-peau, proximité avec bébé, …). C’est comme si la grossesse avait toujours lieu, mais en dehors de l’utérus. Dans ce contexte, il est donc essentiel que la maman souffle régulièrement et prenne soin d’elle.

Prendre soin de soi peut être :

  • prendre du temps pour manger un repas chaud ;
  • prendre une douche tranquillement pendant que le/la partenaire ou une personne désignée s’occupe de bébé ;
  • s’asseoir quelques minutes au jardin et écouter la nature ou méditer au grand air ;
  • faire une papote entre amies-mamans ;
  • s’octroyer un massage ou une séance de yoga. 

Une fois encore, il y a mille façons de prendre soin de soi. Le principal c’est de s’écouter et de mettre les choses en place pour pouvoir le faire en toute sérénité.

 

Vous êtes en fin de grossesse et vous souhaitez préparer votre plan postnatal ? 
Contactez-moi pour plus d’informations par e-mail à hello@happybelly.be ou par téléphone au 0499 62 28 16.

* terme inventé par Ingrid Bayot pour exprimer la période pendant laquelle le corps défait ce qu’il a créé pendant la grossesse